Défense des droits des victimes du conflit et des populations indigènes et paysannes

Yina Avella, juriste spécialisée dans la justice transitionnelle

Yina Avella

La restitution des terres ainsi que la réparation aux victimes du conflit armé sont deux thèmes fondamentaux de l’accord de paix signé en 2016, entre le gouvernement colombien et les Forces Armées Révolutionnaires (FARC-EP). A l’heure de son implémentation, les défis sont de taille.
 
Organisation partenaire et bénéficiaires :
La « Corporación Claretiana» est  active depuis plus de 20 ans dans la défense des droits humains, la promotion de la vie, de la nature et la défense de l’environnement, dans la perspective d’une paix équitable. Elle accompagne des personnes, des familles et des communautés en situation de vulnérabilité. Elle offre notamment un appui à des communautés paysannes, indigènes et afro colombiennes dans la défense de leurs droits, entre autres territoriaux, et le renforcement de leurs organisations. Elle soutient également les victimes du conflit armé et leurs familles.

 
Objectif du partenariat :
Yina Avella, juriste, contribue au renforcement de l’organisation en matière juridique, dans les domaines des droits territoriaux et droits des victimes du conflit. Dans ce cadre, elle participe aux enquêtes et à la documentation des cas - individuels et collectifs - à soumettre à la justice. Elle soutient également la Corporacion Claretiana dans son travail de plaidoyer et en matière de gestion de projets.

Données clés du projet

Durée : 01.04.2017-31.03.2020
Organisation partenaire : 
Corporación Claretiana Site web
Domaine : Démocratie et paix

Je veux faire un don pour ce projet!