Faire un don

Protection des enfants contre la violence armée

Yina Avella contribue au renforcement de la protection des droits de l’enfant et de la prévention du recrutement des mineurs dans des groupes armés, en soutenant Justapaz dans son travail de documentation, de formation et de plaidoyer.

Contexte

L’Accord de paix entre le gouvernement et les FARCs (Forces Armées Révolutionnaires de Colombie), en 2016, a engendré une reconfiguration des pouvoirs entre les nombreux groupes armés qui cherchent le contrôle de territoires - et des trafics illégaux qui s’y déploient. L’usage de la violence continue d’affecter la population, particulièrement dans les zones rurales. La Colombie enregistre plus de 9 millions de victimes du conflit armé, selon le registre de l’Unité des victimes (UARIV). Les enfants ne sont pas en reste et constituent une cible privilégiée des groupes armés dans leur stratégie de recrutement. 

Organisation partenaire

Fondée en 1990 par l’Église chrétienne mennonite de Colombie, Justapaz s’engage auprès d’enfants, de jeunes, de femmes et de communautés. Par le biais de processus de formation, de recherche et diffusion d’information et de plaidoyer, elle contribue au renforcement de l’exercice d’une citoyenneté active, d’un développement humain intégral (dans ses dimensions individuelle et communautaire, économique, sociale, culturelle, religieuse, etc.) et d’une protection effective des droits, et elle participe à la construction d’une société juste, non-violente et en quête d’une paix durable.

But du projet

Yina Avella, juriste, soutient Justapaz dans son engagement pour une meilleure protection des droits des enfants, à Bogota ainsi que dans les régions du Choco, du Cauca et de Nariño, le long du littoral Pacifique. Par la mise en place de processus et d’instruments de formation avec les communautés, les familles et les enfants, elle les renforce dans leur capacité à prévenir le recrutement d’enfants par les groupes armés. Elle soutient également Justapaz dans son travail de plaidoyer, par le biais de recherches-actions qui alimenteront la mise sur pied de campagnes de sensibilisation et l’élaboration de recommandations à l’attention des autorités. Yina Avella a déjà exercé un premier mandat comme coopérante de Comundo (2017-2021), dans le domaine des droits humains et du plaidoyer avec des communautés autochtones et paysannes, en collaboration avec la Corporación Claretiana. 

 

Coopérant·e

Yina Avella
Justice transitionnelle

E-Mail

Données essentielles

01.04.2021 - 31.03.2024
Bogotá und Pazifikküste / Colombie
Droits humains et démocratie

Faire un don

Projets en Colombie

Son précédent projet

Le partenaire du premier projet de Yina, Corporación Claretiana, évoque l’impact positif de l’engagement de Yina et de Comundo. Découvrez son témoignage.

 

Témoignage vidéo

Lettres de nouvelles

Recevez 2x par année la lettre de nouvelles de Yina Avella relatant les avancées et la vie du projet. Abonnez-vous !

 

S'abonner