Faire un don
04.11.2022 | Bolivie, Sécurité alimentaire et revenus

Bolivie: du potager à l’assiette

En Bolivie, la consommation de produits traités aux pesticides ou à base d’OGMs affecte de manière toujours plus importante la santé des jeunes. Coopérante Comundo à Santa Cruz depuis avril 2022, j’ai pu m’en rendre compte en communiquant autour d’un projet de potagers agroécologiques mené par mon organisation partenaire, le Grupo de Trabajo Cambio Climático y Justicia. 

Dans ce cadre j’ai pu rencontrer Lisbeth, écolière de 17 ans qui s’investit avec cœur dans ce projet, et Adriana Montero, directrice de l’INCADE, une institution membre du réseau GTCCJ. Et ces rencontres renforcent ma conviction et mon engagement qu’un tel projet est nécessaire et qu’il porte déjà des fruits encourageants pour Lisbeth, ses camarades et sa famille. Voyez plutôt !

«L’avantage lorsqu’on a aussi un tel potager à la maison, c’est que l’on sait ce que l’on mange» Lisbeth, écolière

Lisbeth a appris à valoriser les plantes et à veiller à une meilleure alimentation pour elle-même et sa famille : « L’avantage lorsqu’on a aussi un tel potager à la maison, m’a-t-elle dit, c’est que l’on sait ce que l’on mange car nous cultivons de manière naturelle. Au marché on ne sait pas ce qui est utilisé pour traiter les aliments que nous consommons. Ils contiennent trop de produits chimiques néfastes pour notre corps. »

Voyez ici en vidéo les échanges que j’ai pu avoir avec Lisbeth et ses camarades lorsque je lui ai rendu visite dans le jardin de son école Nuevo Milenio à Montero, et les propos tenus par sa professeure de biologie, qui m'a parlé de l'importance de ce projet et de sa fierté d'avoir vu Lisbeth reproduire un tel potager aussi à la maison.

Avec votre don, vous rendez possible cet engagement. Aidez-nous à soutenir les enfants et les jeunes en Bolivie.

Merci beaucoup!

JE VEUX AIDER

J’ai aussi rencontré une personnalité fascinante : Adriana Montero est fondatrice et directrice de l’INCADE, institution membre du réseau GTCCJ, qui a commandité une étude sur l’usage des pesticides dans la production agricole, et conçu ce projet de potages scolaires agroécologiques. Et il est frappant de constater que lors de nos échanges elle a qualifié cet usage d’« irrationnel », ce qui m’a convaincu dans la pertinence et la nécessité d’un tel projet.

Dans cette vidéo, Adriana Montero explique les réflexions qui ont mené à ce projet

 

Découvrez la galerie de photos 

 











 

Entretien avec Marisol Hofmann

Marisol se confie dans une brève vidéo sur son ressenti après ses premiers mois d’engagement et de nouvelle vie en Bolivie. Loin de son Jura bernois se sent-elle à l’aise, se sent-elle utile ? Voyez plutôt...

De Marisol Hofmann | 4 novembre 2022 | Bolivie

Partager cet article !

 

1 Commentaires

Ecrire un commentaire

Faites-nous savoir ce que vous en pensez !

 


Ale Girard - écrit le 19.11.2022 - 11:08

Coole Sache! Dieses Projekt und Comundo sowieso.


Marisol Hofmann

Journaliste / Spécialiste en communication

E-Mail

Depuis son arrivée à Santa Cruz en avril 2022 au sein du réseau GTCCJ, parmi les projets de ses membres que Marisol a dû communiquer, il y a ces potagers scolaires initiés par l’INCADE, à Montero. Une démarche innovante qui sensibilise les élèves, leur famille et les communautés à une alimentation saine, mais aussi protège leur environnement. L’enjeu est de taille : doit-on protéger la santé publique de toute une région et l’environnement, une « bombe à retardement », ou laisser faire l’industrie agrochimique et ses intérêts économiques considérables ?