Faire un don
07.09.2023 | Kenya, Education et formation

Des cheveux blancs! Vraiment si bizarre?

Au Kenya, les mythes traditionnels côtoient les connaissances modernes, et les superstitions sont très répandues. Les personnes âgées sont stigmatisées du seul fait de leurs changements physiques. En cas de problèmes de santé, elles sont souvent livrées à elles-mêmes. Des étudiant·e·s du secteur de la santé collectent désormais des données et des informations sur l'état de santé des personnes âgées sous format digital pour pouvoir aboutir à des mesures rapides. Et ceci grâce, notamment, au soutien de l'informaticienne Diana Ombelli.

Stella Luoga, responsable de projet au North Coast Medical Training College, me demande si j'ai déjà vu une personne âgée aux cheveux blancs au Kenya. Je réfléchis un instant. Les personnes à la peau foncée ont-elles vraiment des cheveux blancs ? Oui, m'assure Stella. Mais les personnes âgées sont ensorcelées et frappées d'une malédiction, selon la croyance traditionnelle. Leur vue porterait malheur aux autres. C'est pourquoi la plupart n'osent plus sortir de chez elles.

Au Kenya, les personnes âgées ne sont pas encore acceptées dans la société. Cela rend leur vie difficile à bien des égards.
Au Kenya, les personnes âgées ne sont pas encore acceptées dans la société. Cela rend leur vie difficile à bien des égards.

 

Un grand merci !

Voici par exemple ce que votre don permet de faire:

Déjà 35 francs contribuent à offrir des bilans de santé aux personnes âgées des régions isolées.

75 francs permettent de soutenir les formations continues en informatique pour les jeunes professionnel·le·s de la santé.

Avec 150 francs vous rendez possibles les interventions durables des coopérant·e·s de Comundo qui s'engagent pour la promotion de la santé.

Dalmas Moka, 80jährig

Vieillir dans la dignité

«Imaginez que vous soyez marginalisé, voire perçu comme une menace, en raison de votre âge avancé
Dalmas Moka, 80 ans


 

Enquête de terrain sur les conditions de santé des personnes âgées

Je me suis rendu au Kenya pour documenter le travail d'une coopérante de Comundo. La Tessinoise Diana Ombelli est ici depuis deux bonnes années, à quelques kilomètres au nord de la ville côtière de Mombasa. Le North Coast Medical Training College (NCMTC) est une école de médecine spécialisée, construite au milieu de la forêt, à proximité d'habitants qui vivent ici dans de petits hameaux, dans de simples huttes en terre. Quelques-unes de ces personnes, voir leurs portraits vidéo ci-dessous, m'ont donné un aperçu passionnant de leur vie et également ouvert les yeux sur la prospérité dont nous jouissons ici en Suisse.

Margreth Mwangata (71 ans)

Cette institutrice à la retraite a un rayonnement presque contagieux. Dans l'interview, elle me raconte pourquoi elle est si satisfaite de sa vie, ce que fait sa mère encore vivante et quels sont ses secrets pour vivre longtemps.

 

Ferdinand Rimba (69 ans)

Ce fermier et prêtre à la retraite a eu beaucoup d'enfants. Ils lui apportent de la joie, mais représentent aussi un grand fardeau financier, comme il me l'explique dans l'entretien.

Dalmas (80 ans) et Helen (70 ans) Moka

Le fait que tous deux attachent de l'importance à une apparence soignée est sans doute dû au fait que Dalmas était autrefois chef tailleur dans une entreprise de vêtements. Les deux sont satisfaits de leur vie, comme ils le disent. Pourtant, ils souffrent eux aussi de problèmes de santé et luttent au quotidien pour joindre les deux bouts.

Les mêmes maladies que nous, mais les soins en moins

Les personnes âgées, ici, souffrent souvent d'hypertension ou de diabète. J'ai appris que l'hypertension artérielle peut également survenir lorsqu'une personne est régulièrement exposée au stress. Et cela arrive malheureusement souvent ici. Elle peut être déclenchée par les préjugés sociaux envers les personnes âgées ou par l'inquiétude de ne pas avoir assez d'argent ou de nourriture..

Celles et ceux qui vivent dans des régions rurales ont de la chance si leur maladie est diagnostiquée à temps. Cela ne va pas de soi, car les spécialistes médicaux sont souvent très éloignés et inabordables pour leurs moyens.

De jeunes étudiant·e·s contrôlent régulièrement la santé des personnes âgées dans les villages. Moi aussi, j'en ai profité.. ☺
De jeunes étudiant·e·s contrôlent régulièrement la santé des personnes âgées dans les villages. Moi aussi, j'en ai profité.. ☺

Collecte digitale de données de santé

Diana Ombelli est criminologue de formation, elle a travaillé à la police municipale de Berne puis pour diverses entreprises internationales, notamment en tant que cheffe de projet informatique. Avec de jeunes étudiant·e·s du NCMTC, elle élabore des questionnaires visant à contrôler régulièrement la santé des personnes âgées dans les régions rurales. Grâce à ses connaissances, ces données pourront à l'avenir être saisies directement sur place dans une base de données numérique à l'aide d'un téléphone portable. Jusqu'à présent, tout cela se faisait sur papier, de manière fastidieuse et très lente. Mais il sera bientôt possible de vérifier en temps réel l'état de santé de la population de villages entiers et de prendre des mesures en temps réel.

Les bénéficiaires? Les personnes âgées et de - très - jeunes mamans

Les jeunes étudiant·e·s ne se contentent pas de collecter des données : lorsque des maladies sont détectées, ces futurs professionnel·le·s de la santé dispensent également des conseils sur comment les prévenir ou les guérir. Ils et elles orientent également les patient·e·s vers des dispensaires ou des centres où les médicaments sont distribués à prix avantageux. Il est également possible d'y effectuer des examens complémentaires. Ce sont surtout les jeunes mères avec des enfants en bas âge et bien sûr les personnes âgées qui en profitent.










De Röbi Koller | 7 septembre 2023 | Kenya

 

0 Commentaires

Ecrire un commentaire

Faites-nous savoir ce que vous en pensez !

 


Röbi Koller

Ambassadeur alémanique de Comundo

Röbi Koller soutient Comundo depuis 15 ans. Dans des reportages et des vidéos, il donne régulièrement un aperçu de ses voyages qui le conduisent sur les lieux d'engagement de nos coopérant·e·s en Amérique latine et en Afrique. Après avoir notamment visité Regula Käser en Namibie, le voici auprès de notre coopérante Diana Ombelli au Kenya.

Diana Ombelli

 

Responsable de projet IT

 

Diana Ombelli renforce le North Coast Medical Training Centre (NCMTC) au niveau technique et organisationnel, en promouvant notamment l'apprentissage en ligne afin d'offrir aux jeunes une solide formation dans les métiers de la santé.

 


Plus d'infos sur le projet