Faire un don

Renforcer la sensibilisation environnementale

Une exploitation excessive des matières premières, sans réflexion consciente sur les conséquences écologiques et sociales, peut avoir des conséquences négatives importantes sur un pays et sa population. C'est ce que l'on observe depuis des années en Bolivie. C'est pourquoi la journaliste et spécialiste en communication Marisol Hofmann se mobilise avec le réseau bolivien "Groupe de travail sur le changement climatique et la justice" pour sensibiliser et donner davantage la parole aux jeunes bolivien·ne·s.

Lire sa lettre circulaire - juin 2022 (en français)

Lire sa lettre circulaire - juin 2022 (en espagnol)

L'économie bolivienne repose principalement sur l'exportation de matières premières (comme le pétrole ou le gaz naturel), mais aussi de métaux primaires (comme l'argent ou l'étain). Les dégâts écologiques et sociaux qui en résultent dans le pays - notamment suite à une extraction excessive - sont encore renforcés par le changement climatique. Les régions rurales sont particulièrement touchées.

Il n'y a guère de débats objectifs en Bolivie sur les risques, les conséquences et les alternatives à la politique économique actuelle de l'Etat. La population n'a ni la possibilité de s'informer, ni celle de participer activement aux discussions. C'est dans ce contexte que le réseau "Groupe de travail sur le changement climatique et la justice", composé de 40 ONG, universités et groupes de citoyen·ne·s opérant sur l'ensemble du territoire bolivien, se bat pour une meilleure information et une plus grande participation.

Marisol Hofmann, journaliste et spécialiste en communication, soutient activement ce réseau à Santa Cruz. Il s'agit de sensibiliser la société civile aux questions environnementales, à l'exploitation des ressources naturelles et à une alimentation saine et responsable. Le but étant également d'influencer davantage la politique locale et régionale.

Organisation partenaire

Le "Grupo de Trabajo Cambio Climático y Justicia" (GTCC-J) ou, en français, Groupe de travail sur le changement climatique et la justice, s'est engagé, en tant qu'organisation politiquement impartiale, à informer la population en Bolivie de manière objective, réfléchie et critique et à l'impliquer activement. Les thèmes abordés sont notamment la consommation d'énergie et les alternatives à l'exploitation néfaste des matières premières, le changement climatique ou la production et la consommation alimentaire. Le réseau national suit des projets au niveau local, régional et national pour plus de justice écologique et sociale en Bolivie.

But du projet

Grâce à son savoir-faire, Marisol Hofmann soutient les enfants et les jeunes qui, dans le cadre de ce réseau, s'engagent à Santa Cruz pour l'environnement, pour une alimentation saine et pour renforcer la participation citoyenne. Cela passe par exemple par la production de matériel d'information qui peut être diffusé sous forme numérique ou via des chaînes de radio et de télévision. Elle accompagnera les jeunes lors d'actions publiques et renforcera ainsi leur capacité à défendre leurs droits. Elle soutiendra également les jeunes activistes en produisant du matériel d'information destiné à mieux influencer les politiques publiques.

Coopérant·e

Marisol Hofmann
Journaliste / Spécialiste en communication

E-Mail

Données essentielles

01.04.2022 - 31.03.2025
Santa Cruz / Bolivie
Droits humains et démocratie | Climat et environnement

Merci pour votre soutien!

Projets en Bolivie

Lettres circulaires

Recevez 2x par année la lettre de nouvelles de Marisol Hofmann relatant les avancées et la vie du projet. Abonnez-vous !

 

S'abonner

Sujets connexes

Blog | 04.11.2022

Bolivie: du potager à l’assiette

En Bolivie, la consommation de produits traités aux pesticides ou à base d’OGMs affecte de manière toujours plus importante la santé des jeunes. Coopérante Comundo à Santa Cruz depuis avril 2022, j’ai... Plus d'info