Faire un don
18.11.2021 | Namibie, Education et formation

Un diplôme mais pas d'avenir professionnel?

"A quoi me servira un diplôme de fin d'études si je ne trouve pas de travail après ?" C'est une question que les élèves se posent régulièrement ici en Namibie. C'est pourquoi je m'engage à Windhoek pour que les jeunes ne reçoivent pas seulement une bonne préparation professionnelle, mais aussi la possibilité de prendre pied dans le monde du travail: afin qu'ils soient autonomes et ne soient pas contraints de vivre dans la pauvreté.

En Namibie, le secteur de l'éducation est confronté à deux grands défis : d'une part, il n'existe que peu d'offres de formation préprofessionnelle, car le système scolaire est principalement axé sur la promotion des professions académiques. Or, le pays a également besoin d'artisans, qui s'insèrent souvent dans leur travail "learning by doing", sans véritable formation. D'autre part, il n'existe que peu de liens entre l'école et l'économie. Il y a un manque d'entreprises formatrices, telles que nous les connaissons en Suisse, qui proposent une formation professionnelle.

Préparer les jeunes au monde du travail

C'est là que l'école Waldorf intervient. Grâce à mes connaissances, j'ai pu contribuer ces dernières années à améliorer considérablement la qualité de la formation préprofessionnelle (BASIC Vocational Training - BVET). Ceci grâce à mon expérience en tant que formatrice professionnelle, notamment dans le domaine commercial en électricité domestique, en économie domestique et en horticulture.

Moi avec notre professeur d'horticulture, Johannes, et Lavinia, écolière.
Moi avec notre professeur d'horticulture, Johannes, et Lavinia, écolière.

«Je suis fière d'avoir pu faire progresser l'école Waldorf grâce à mes connaissances professionnelles. Aujourd'hui, l'école possède une filière d'apprentissage bien structurée et enseigne des matières préprofessionnelles qui permettent aux jeunes d'entrer dans la vie active.» Claudia Wittmer


 

Le tissu économique doit jouer le jeu

Nous avons également amélioré la mise en réseau avec l'économie, de sorte que nos jeunes trouvent désormais davantage de places de stage dans des entreprises ; pour eux, c'est un tremplin important vers le monde du travail et l'ouverture concrète à une profession, à un revenu régulier assuré, à plus d'indépendance et moins de pauvreté.

Le plaisir est visible dans la formation d'électricien·ne.
Le plaisir est visible dans la formation d'électricien·ne.

Mais laissons parler les images. Dans la vidéo suivante, j'ai le plaisir de vous saluer depuis la Namibie et de vous présenter notre professeur d'horticulture, Johannes. Il a appris le jardinage à la maison, dans sa ferme, et il est fier de faire partie de l'équipe pédagogique de l'école Waldorf. Vous ferez également la connaissance de Lavinia, une jeune élève horticultrice très motivée et qui a de grandes ambitions.


Voici comment les élèves expérimentent les nouvelles matières

Lavinia et Lundu sont en 11e et 9e année à l'école Waldorf. Dans cette courte vidéo, elles expliquent elles-mêmes les matières qu'elles suivent et tout ce qu'elles apprennent.

La balle est dans ton camp!

Intéressé·e à t'engager  à l'étranger?

Pour ne rien rater, abonne-toi à la Newsletter Comundo!
 

De Claudia Wittmer | 18 novembre 2021 | Namibie

Partager cet article !

 

0 Commentaires

Ecrire un commentaire

Faites-nous savoir ce que vous en pensez !

 


Claudia Wittmer

Formatrice professionnelle

E-Mail

Pour faire face au fort taux de chômage des jeunes en Namibie, la formatrice Claudia Wittmer s'est engagé de mars 2018 à février 2022 dans le domaine de la formation préprofessionnelle.