Faire un don
15.03.2021 | Zambie, Education et formation

Danses et acrobaties pour les droits des femmes

Dans les quartiers pauvres de Lusaka, les jeunes sont particulièrement affecté·e·s par la violence et l’absence de perspectives pendant la crise du coronavirus. Graziella Küttel, coopérante de Comundo, raconte comment Circus Zambia les soutient dans leur cheminement vers la sécurité et l'autonomie.

«J'ai pris conscience que, comme femme, je suis l'égale des hommes et je possède les mêmes droits.» 

Belinda Kaputula est l’une des jeunes femmes qui participent au spectacle "Pamodzi ya Bakazi » du Circus Zambia. Avec notre partenaire, nous sensibilisons la population à l’égalité entre femmes et hommes et aux droits des femmes, et ce d’une manière attrayante: par la danse, le théâtre et l’acrobatie. Comme les grossesses précoces et la violence à l’égard des filles et des femmes a fortement augmenté pendant la pandémie de Covid-19, notre projet est plus important que jamais. Son objectif est de renforcer les jeunes femmes et de susciter un changement au sein de la communauté.
 

En piste : regardez le spectacle !


Camp de cirque pendant le confinement

Belinda est heureuse et rayonne de joie de vivre. Cependant, sa vie pourrait être complètement différente. Elle vit dans des conditions très simples - un deux pièces pour elle et ses cinq frères et sœurs, sa mère et sa grand-mère - dans l’un des quartiers les plus pauvres de la capitale zambienne. Violence, drogue et criminalité y sont hélas! monnaie courante. Pour les jeunes, la fermeture des écoles pendant la crise du Covid-19 a augmenté leurs risques de consommation de drogue ou de tomber dans la criminalité. Nous les avons donc soutenu nos jeunes le mieux possible, par exemple en organisant avec Circus Zambia un « lockdown camp » (camp de confinement), où les jeunes ont pu dormir, s’entraîner et s’occuper utilement ensemble, sous le chapiteau.

Merci pour votre don !

Graziella Küttel, coopérante de Comundo
Graziella Küttel, coopérante de Comundo

« Merci de devenir un·e artisan·ne du changement par votre soutien . Cela nous permettra de continuer à œuvrer efficacement en faveur de jeunes comme Belinda. »

Oui, je veux aider


Beaucoup d’énergie positive malgré la pauvreté

Beaucoup d’enfants qui grandissent dans les bidonvilles de Lusaka n’ont pas eu la possibilité d’aller à l’école, même après la fin du confinement, parce que leurs familles n’en ont pas les moyens. Comme Circus Zambia paie les frais de scolarité de Belinda, la jeune artiste de Circus Zambia peut obtenir son diplôme et réaliser son rêve de poursuivre ses études. Belinda et ses ami·e·s du cirque se considèrent comme des acteurs/trices du changement. Ils/elles sont un modèle inspirant pour les autres jeunes et contribuent ensemble à des changements dans leur communauté. Je suis toujours impressionnée par la créativité et l’énergie positive qui se développent dans les quartiers délaissés de Lusaka.

 

De Graziella Küttel | 15 mars 2021 | Zambie

Partager cet article !

 

1 Commentaires

Ecrire un commentaire

Faites-nous savoir ce que vous en pensez !

 


Marianne-Sonja Kieper-Ried - écrit le 23.03.2021 - 18:28

Als ehemalige Fachperson, als Tanz- und Bewegungstherapeutin, Tänzerin und ehemalige hobby Zirkusartistin, bin hell begeistert von diesem Projekt. So gut, vielen Dank für die tolle Arbeit.


Graziella Küttel

Économiste d'entreprise

E-Mail

Graziella Küttel travaille avec Circus Zambia depuis août 2019. En tant qu’économiste d’entreprise, elle aide notre organisation partenaire dans le développement de ses structures organisationnelles et de ses programmes. Une centaine de jeunes des quartiers pauvres de Lusaka s’entraînent avec Circus Zambia et sont soutenus dans leur cheminement vers une vie autodéterminée. Des milliers de personnes peuvent bénéficier des divers projets de sensibilisation. 
 

plus d'info sur le projet

 

La balle est dans ton camp !

  • Reste régulièrement informé·e des postes de coopération à l’étranger
  • et de ce que vivent nos coopérant·e·s, et de l’impact de leur projet

s’inscrire à la newsletter