Faire un don
03.08.2022

Engagements courts dans le domaine de l'éducation

Comundo innove et teste un projet pilote d'engagement court, de trois à quatre mois, au Kenya. Dix professionnel·le·s du domaine de l'éducation pourront y participer. Daniel Roduner, responsable du recrutement, explique les opportunités qu'ouvrent ces projets de courte durée pour un programme national, et ce à quoi les personnes intéressées peuvent s'attendre.

Daniel Roduner, pourquoi Comundo passe-t-il des engagements à long terme de 2 à 3 ans à des engagements à court terme de quelques mois ? Cela ne va-t-il pas à l'encontre de votre stratégie qui consiste à s'engager le plus durablement possible ?

Roduner : Comundo offre désormais la possibilité de s'engager sur une courte durée au Kenya, en plus des missions de longue durée. Cette innovation fait partie de la stratégie que Comundo poursuit au Kenya. Pour notre travail sur place, cela renforce l'impact de notre programme national avec des engagements à court terme ciblés. En ce sens, la stratégie de Comundo n'est pas remise en question, mais complétée par une nouvelle forme d'intervention, plus agile. Nous évaluerons rapidement dans quelle mesure ces interventions à court terme produisent les effets escomptés.

Comment ces engagements de courte durée dans le domaine de l'éducation s'inscrivent-ils dans l'intervention de Comundo au Kenya ?

Roduner : Au Kenya, Comundo a pour objectif d'ouvrir de meilleures perspectives professionnelles et sociales aux enfants et aux jeunes. Les jeunes reçoivent une formation de meilleure qualité et développent actuellement, grâce à notre soutien, des compétences pertinentes pour une meilleure insertion professionnelle. Grâce à ces engagements de courte durée, Comundo offre à ses organisations partenaires la possibilité de développer de manière encore plus ciblée des approches permettant de résoudre des problèmes ponctuels dans le domaine de l'éducation. Nos partenaires profitent ainsi concrètement de l'expertise de professionnel·le·s suisses.

«La stratégie de Comundo n'est pas remise en question, mais complétée par une nouvelle forme d'engagement, plus agile.»

Les personnes intéressées par ces engagements de courte durée doivent-elles déjà avoir une expérience dans la coopération au développement ?

Roduner : Non, nous attendons d'une part une solide expérience professionnelle acquise en Suisse. D'autre part, un grand intérêt pour une collaboration d'égal à égal avec l'organisation partenaire au Kenya. Les professionnel·le·s suisses doivent être ouvert·e·s aux différences culturelles. En contrepartie, ils et elles peuvent s'attendre à en ramener une expérience importante acquise à l'international. Une bonne compétence linguistique est également indispensable, car l'échange se déroule exclusivement en anglais.

Tu fais allusion à la motivation des professionnel·le·s recherché·e·s. Qu'est-ce qu'ils et elles peuvent attendre de Comundo pour préparer leur engagement ?

Roduner : Comundo prépare depuis la Suisse ces professionnel·le·s pour leur engagement de courte durée, et bien sûr les accompagne sur place pendant leur mission, avec à tout moment un soutien institutionnel. Il leur est ainsi possible de travailler de manière optimale sur des solutions concrètes avec nos partenaires locaux, principalement des instituts de formation, pendant toute la durée de leur engagement.

Qu'est-ce que les personnes intéressées peuvent attendre d'autre de leur engagement ?

Roduner : Elles auront la possibilité d'apporter une contribution importante à l'amélioration de la qualité de l'éducation, dans un environnement très différente de celui auquel elles sont habituées, pourront se familiariser avec les approches spécifiques au système éducatif kenyan, et découvriront comment l'éducation peut changer la vie de certaines personnes au Kenya. 

Nous pouvons aussi garantir à chacun·e qu'une telle expérience dans un établissement d'enseignement kenyan pourra inspirer et influencer positivement son futur travail en Suisse. 

Comment choisir un engagement concret ? Et comment se déroule sa planification ?

Roduner : La planification des engagements est prise en charge par Comundo. Nous veillons à ce que les exigences et les besoins des organisations partenaires correspondent aux compétences et aux expériences des professionnel·le·s de l'éducation de Suisse. Ce processus de "matching" aura lieu en octobre 2022 ; à cette occasion, tant les organisations partenaires que les professionnel·le·s de l'éducation seront informé·e·s des propositions concrètes.

Qu'en est-il du financement de ces engagements ?

Roduner : Il y a une répartition des coûts entre les professionnel·le·s, l'organisation partenaire sur place et Comundo. Comundo part du principe que la plupart de ces engagements de courte durée peuvent être effectués pendant des vacances ou des "congés sabbatiques". Nous attendons donc des professionnel·le·s de l'éducation (ou de leur employeur) la prise en charge des frais suivants : salaire, assurances, frais de vol et frais de vie (nourriture, hobbies, voyages). Les organisations partenaires au Kenya prendront en charge les frais de logement et de transport local, et tous les autres frais directs liés à l'engagement (pour une formation, du matériel, des livres, etc.) Comundo prend en charge tous les frais de recrutement, de préparation et d'accompagnement des professionnel·le·s de l'éducation, de même que les frais de visa.

Merci pour toutes ces infos Daniel. Mais que doivent faire les personnes intéressées pour être sélectionnées ?

Roduner : Elles doivent nous envoyer leur dossier (CV, formulaire de candidature, courte lettre de motivation) avant le 15.09.2022. Comundo examinera toutes les candidatures et établira une shortlist. Tou·te·s les candidat·e·s seront informé·e·s de la suite du processus de sélection.

Déposez votre candidature jusqu'au 15 septembre 2022 pour un engagement de courte durée au Kenya. Vous trouverez toutes les informations sous l'onglet "Vers un engagement". →  
 

 Engagement à court terme (projet pilote)

 


Séance d'information virtuelle

Vous avez d'autres questions ? Inscrivez-vous à la séance d'information en ligne du 1er septembre 2022

 

S'inscrire à la soirée d'info