Faire un don

Un avenir dans l'hôtellerie et la restauration

Le chômage des jeunes est l'un des plus grands défis auxquels sont confrontés les pays touchés par la précarité. Outre la croissance rapide de la population mondiale et le manque d'emplois, le manque de qualifications professionnelles en est la principale raison. Spécialiste en tourisme, Anke Dewald apporte une contribution importante à la formation professionnelle de jeunes défavorisé·e·s, afin qu'ils et elles puissent générer leur propre revenu et connaître un avenir marqué par moins de précarité.

L'Afrique en particulier, avec sa population extrêmement jeune, sera fortement touchée par le chômage des jeunes dans les décennies à venir. Souvent, les jeunes ne disposent pas des qualifications requises sur le marché du travail et ne peuvent que difficilement prendre pied dans le monde professionnel. 

C'est précisément là qu'intervient l'organisation partenaire de Comundo, Ujima Foundation. Elle offre à des jeunes orphelin·e·s des programmes de formation et d'éducation ciblés pour les aider à sortir de la spirale de la précarité. Les jeunes reçoivent un soutien socio-pédagogique et leur potentiel est évalué. Après avoir choisi des compétences professionnelles qu'ils et elles souhaitent acquérir, les jeunes sont placé·e·s auprès d'employeurs reconnus de la région, principalement dans le secteur de l'hôtellerie et du tourisme. C'est pour cela qu'Ujima a besoin de compétences spécialisées dans la transmission des contenus d'enseignement appropriés. Anke Dewald, économiste d'entreprise et spécialiste du tourisme, soutient Ujima dans ce projet et accompagne et conseille les entreprises formatrices.

Organisation partenaire

La Fondation Ujima pour la formation et le développement (Ujima Foundation for Training and Development) est une organisation non gouvernementale urbaine. Elle soutient et encourage les jeunes défavorisé·e·s - en particulier les orphelin·e·s - âgé·e·s de 18 à 24 ans et leur offre formation et aide pour entrer sur le marché du travail.  

La formation d'Ujima se concentre principalement sur des formations dans le secteur de l'hôtellerie, du tourisme et de la restauration, mais aussi de la coiffure, de la couture ou du commerce de détail. Pour soutenir le programme, Ujima gère son propre lodge, dont les revenus couvrent directement une partie du budget du centre de formation. Le lodge offre également un lieu sûr où les apprenant·e·s peuvent acquérir une première expérience.

Des actions sont également menées au niveau communautaire à l'intention des parents, des tuteurs et des organisations. Ainsi, Ujima favorise la compréhension par les communautés de la valeur de l'implication et du soutien des jeunes vulnérables. Depuis la création de la fondation en 2004, près de 4000 jeunes défavorisé·e·s ont été formé·e·s et environ 2800 ont été placé·e·s dans des entreprises. Comme le groupe cible d'Ujima comprend indirectement les frères et sœurs des jeunes pris en charge, plus de 10 000 enfants et jeunes ont bénéficié de ces mesures. Les programmes d'Ujima sont mis en œuvre dans les districts kenyans de Kisumu, Nakuru, Homa Bay et Mombasa.

But du projet

Spécialiste en marketing touristique, Anke apporte des années d'expérience internationale dans le secteur du tourisme. Elle sait quelles compétences sont demandées dans l'hôtellerie et la restauration, quelles connaissances doivent être acquises par les apprenant·e·s dans l'hôtellerie ou à quoi les employeurs doivent faire attention pour les accompagner au mieux dans leur formation. En collaboration avec Ujima, elle développe des programmes d'enseignement spécifiques, forme le personnel de formation et accompagne plus de 100 entreprises dans la formation, ce qui profite chaque année à plus de 250 jeunes âgé·e·s de 18 à 24 ans, qui, en tant qu'orphelin·e·s, assument la responsabilité de leurs jeunes frères et sœurs.

Coopérant·e

Anke Dewald
Spécialiste en tourisme

E-Mail

Données essentielles

01.09.2022 - 31.08.2025
Kisumu / Kenya
Education et formation

Merci pour votre soutien!

Grâce à votre soutien, Anke Dewald peut oeuvrer à un avenir moins précaire pour de jeunes orphelin·e·s défavorisé·e·s !

Projets au Kenya