Faire un don

Sécurité alimentaire pour la population indigène

Le changement climatique, l’agriculture industrielle et la déforestation menacent les moyens d’existence des communautés indigènes du nord de la Bolivie. L’économiste Mechthild Bücker renforce les petites organisations paysannes et les conseille dans leurs démarches politiques et dans la conquête de nouveaux marchés.

Contexte
Au nord de la Bolivie, dans la région de Chiquitanía, les activités agricoles et sylvicoles existent de longue date. La déforestation des forêts tropicales pour les monocultures agro-industrielles entraîne cependant une disparition de plus en plus importante de la diversité biologique et engendre des inondations, de l’érosion et un lessivage des sols. Les populations indigènes et paysannes sont sous pression, car leur approvisionnement alimentaire se voit limité et leurs moyens de subsistance menacés. Le changement climatique et la propagation des feux de forêt aggravent davantage encore la crise alimentaire.

Organisation partenaire
Le CIPCA (centre de recherche et de promotion des paysan·ne·s) aspire à un développement durable de l’économie rurale. Ses principales activités consistent à renforcer les organisations économiques indigènes, à conquérir des marchés locaux et régionaux, à promouvoir l'égalité des sexes et à soutenir le travail politique des organisations.
Le CIPCA a débuté ses activités à Santa Cruz en 1978. Au fil des décennies, le centre a été actif dans différentes régions du département. Ses décennies d’étroite collaboration avec la population rurale font de lui un pionnier dans les domaines de la promotion du développement rural durable et de la quête vers davantage d’autonomie et de justice.

But du projet
En tant que membre de l’équipe du CIPCA, Mechthild Bücker développe des stratégies visant à renforcer les petites organisations paysannes, étaye la formation des femmes et soutient l’activité politique de celles-ci afin de faire entendre la voix des petites organisations paysannes indigènes.
Les familles de petit·e·s paysan·ne·s indigènes pourront augmenter leur production alimentaire et accroître leurs revenus grâce à une meilleure commercialisation de leurs produits. Elles parviendront également à préserver leurs moyens d’existence. Sur la scène politique, les petites organisations agricoles pourront faire entendre leurs préoccupations et obtenir un meilleur cadre législatif.
 

Coopérant·e

Mechthild Bücker
Spécialiste en gestion de d’organismes à but non lucratif

E-Mail

01.03.2020 - 28.02.2022
Santa Cruz / Bolivie
Sécurité alimentaire et revenus

Faire un don

Projets en Bolivie