Faire un don

Protéger les femmes et les jeunes des violences

La violence contre les femmes et les filles, la prostitution forcée et la traite d’êtres humains sont très répandues en Bolivie. Pour mieux protéger les victimes, il faut une collaboration coordonnée entre la police, les foyers pour femmes, les écoles et les communautés villageoises, ainsi qu'un personnel bien formé. C'est ce à quoi s'emploie l'assistante sociale Maria Elena Sartorio Dominguez.

Lire sa première lettre circulaire

En Bolivie, les femmes, les enfants et les adolescent·e·s sont trop souvent victimes d'agressions sexuelles, de maltraitance infantile, de migration forcée et de traite d'êtres humains. Le pays fait partie des pays connaissant les taux les plus élevés de féminicides et de grossesses d'adolescentes suite à un viol. Les structures patriarcales, l'extrême précarité dans les zones rurales et le manque de sensibilisation contribuent à l'augmentation du nombre de cas de violences. Comme les victimes ne sont souvent pas suffisamment informées de leurs droits, elles ont un accès limité aux conseils juridiques et/ou aux services publics qui pourraient leur offrir protection et soutien.

C'est là qu'interviennent INFANTE et notre coopérante Maria Elena Sartorio Dominguez dans différentes communes de Cochabamba, La Paz et Santa Cruz : pour améliorer la prévention des violences et la prise en charge des victimes, en formant le personnel des points de contact officiels tels que la police, les tribunaux et les foyers pour femmes, entre autres, et en les sensibilisant grâce à une plateforme en ligne aux besoins des personnes concernées. Leur personnel peut ainsi mieux reconnaître les situations d'urgence et y réagir de manière appropriée. Maria Elena Sartorio Dominguez soutient INFANTE dans l'élaboration de modules de formation ainsi que dans le développement d'instruments de suivi et d'évaluation afin d'améliorer en permanence l'impact de ses offres. Elle s'engage en outre à coordonner la collaboration entre les services officiels et d'autres acteurs importants comme les écoles ou les communautés villageoises. Ainsi, la prévention des violences et l'autonomisation des enfants, des adolescent·e·s et des femmes vulnérables sont abordées de manière globale, et donc plus efficace.

Organisation partenaire

INFANTE (Promoción Integral de la Mujer y la Infancia) a été créée en 1988 dans le but d'assurer la prise en charge d'enfants orphelins, notamment par des familles d'accueil et l'adoption nationale. Au fil du temps, la stratégie a été adaptée et les programmes ont été davantage axés sur les racines du problème, à savoir la prévention de la violence intrafamiliale, notamment par le biais de campagnes de sensibilisation et de l'organisation de groupes d'enfants. INFANTE a créé le premier foyer pour femmes de Bolivie et a joué un rôle de premier plan dans le développement d'offres thérapeutiques pour les auteurs de violences. Leurs refuges pour femmes, avec leurs offres thérapeutiques globales, de même que leur modèle de famille d'accueil et d'adoption, sont tous deux devenus des éléments inscrits dans la politique sociale officielle de la Bolivie.

But du projet

Les enfants, les femmes et les jeunes victimes de violences bénéficient d'une prise en charge rapide et globale. Ceci grâce à la participation et à la collaboration efficace de la police, de la justice, du gouvernement local et régional ainsi que des services sociaux. Les modules de formation et les instruments de suivi et d'évaluation développés par Maria Elena Sartorio Dominguez contribuent à améliorer la prise en charge des enfants, des jeunes et des femmes victimes de violences et à mieux adapter les offres à leurs besoins. Une offre thérapeutique complète est mise sur pied, avec des services de consultation et un soutien juridique pour aider les victimes de violences à faire valoir leurs droits et leur permettre de retrouver une vie autonome.

Coopérant·e

Maria Elena Sartorio Dominguez
Assistante sociale

E-Mail

Données essentielles

01.07.2022 - 30.06.2025
Cochabamba / Bolivie
Droits humains et démocratie

Merci pour votre don!

"Grâce à votre don, nous pouvons mieux protéger les enfants, les jeunes et les femmes de la violence en Bolivie". Maria Elena Sartorio Dominguez

Projets en Bolivie

Lettres de nouvelles

Recevez 2x par année la lettre de nouvelles de Maria Elena relatant les avancées et la vie du projet. Abonnez-vous !

 

S'abonner