Faire un don

Droit de regard étendu sur l’industrie minière

De nombreuses communautés rurales péruviennes souffrent des conséquences de l’extraction de matières premières et du fait qu’elles ne sont pas impliquées dans le développement de leur habitat. Sarah Günther, spécialiste de l’environnement, les soutient dans l’exercice de leurs droits sur la planification des projets miniers grâce à une meilleure connaissance dans les domaines de l’environnement.

L’extraction de matières premières au Pérou se développe sans relâche et a des effets parfois dévastateurs sur l’environnement et la santé humaine. Cependant, les activités des cartels ne sont guère contrôlées, d’une part parce que les autorités n’en ont pas les moyens, et d’autre part parce que l’extraction de matières premières est considérée comme un moteur important de la croissance économique. Ainsi, les valeurs limites autorisées pour les polluants sont largement dépassées dans de nombreux endroits et les dommages environnementaux ne sont presque jamais réparés. Les conséquences en sont des intoxications aux métaux lourds, des moyens de subsistance détruits, des conflits et la détérioration générale de la situation alimentaire. Avec la pandémie de Covid 19, les problèmes se sont aggravés en raison de l’accent mis par le gouvernement sur le secteur des matières premières.

Red Muqui et Sarah Günther, coopérante de Comundo, défendent les droits des communautés rurales, souvent indigènes, touchées par l’exploitation minière. En tant que spécialiste de l’environnement, Sarah Günther apporte un savoir-faire important dans les activités de notre organisation partenaire. Elle organise entre autres des ateliers et conseille des groupes de travail dans les domaines de l’écotoxicologie, de la gestion de l’eau, du suivi participatif de l’environnement et de la gestion des conflits socio-écologiques. Les incidences environnementales des projets miniers sont contrôlées conjointement et les impacts environnementaux des nouveaux projets seront évalués. Ainsi, les communautés concernées peuvent s’impliquer dans la planification et la mise en œuvre de projets miniers et exiger à un stade précoce des normes sociales et environnementales. Les principes environnementaux contribuent de manière significative à la réaffirmation de propositions et d’exigences à l’égard de la politique et de la société, notamment en ce qui concerne l’impact des activités minières sur les enfants.

Organisation partenaire

Red Muqui est une association de 29 organisations péruviennes, unies pour promouvoir le développement durable, la protection de l’environnement et les droits des populations concernées par l’exploitation minière. Le réseau a été créé en octobre 2003 à l’initiative de la Commission épiscopale d’action sociale (CEAS). Il aide les organisations membres et les populations concernées à faire face aux conflits environnementaux et à l’influence de la politique afin d’exiger la protection de l’environnement et le respect des droits humains. 

But du projet

Red Muqui et ses membres affiliés ont renforcé leurs compétences en matière de surveillance environnementale, d’aménagement du territoire et de gestion des conflits. Les communautés indigènes des régions minières disposent des outils et des connaissances nécessaires pour œuvrer activement au développement économique durable de leur habitat. L’objectif général du projet est une nouvelle forme d’exploitation minière reconnue socialement et écologiquement, fondée sur le respect des droits fondamentaux, la protection de l’environnement et le développement durable.

Coopérant·e

Sarah Günther

E-Mail

Données essentielles

01.08.2021 - 31.07.2024
Lima / Pérou
Droits humains et démocratie

Soutenez le projet!

Projets au Pérou

La balle est dans ton camp !

  • Reste régulièrement informé·e des postes de coopération à l’étranger
  • et de ce que vivent nos coopérant·e·s, et de l’impact de leur projet

s’inscrire à la newsletter