Faire un don

Apprendre à gérer les conflits sans violence

Charlotte Sidler, spécialiste en sciences environnementales, soutient des jeunes prédisposés à la violence afin de leur permettre d’apprendre à gérer les conflits de manière non-violente par le biais d'éco-jardins thérapeutiques et productifs. Elle forme aussi les diplômés des écoles agricoles et le personnel éducatif des établissements scolaires et des institutions sociales.

Charlotte Sidler a déjà soutenu la Fundación AGRECOL Andes lors de son premier engagement de trois ans. L’objectif était de promouvoir des méthodes agricoles durables dans la région autour de Cochabamba. La spécialiste environnementale soutient à nouveau la Fondation depuis 2019, mais en se concentrant désormais sur la formation des diplômés des écoles d'agriculture et du personnel pédagogique des établissements scolaires et des institutions sociales afin qu'ils puissent utiliser la création de jardins écologiques et de parcelles agroforestières pour prévenir la violence. 

But du projet
Grâce à une approche respectueuse et durable de la nature et à une coopération productive au sein des groupes, les personnes ayant recours à la violence devraient être en mesure d’apprendre et d’appliquer de nouvelles formes d'interaction pacifique. Les victimes de violence acquièrent une indépendance économique par le biais des jardins et peuvent affronter leurs traumatismes au moyen d’effets thérapeutiques.

Organisations partenaires
La Fundación AGRECOL Andes est engagée dans des projets agro-écologiques visant à améliorer les conditions de vie et la sécurité alimentaire de la population rurale en Bolivie et ailleurs. L'objectif est d'amener les groupes de population ruraux et indigènes vers une durabilité écologique, sociale et économique. Cet objectif est entre autres réalisé au moyen de la formation, de la promotion d'une production agricole durable et de l'amélioration de l'accès au marché.
SEDEGES, en tant qu'autorité sociale de Cochabamba, est responsable de la gestion et de la supervision des foyers pour personnes en situation de handicap, jeunes ayant commis des délits, femmes victimes de violence, ainsi que des programmes avec les enfants.
Les deux organisations ont pour objectif d’intégrer les activités agricoles à la prévention de la violence. Le personnel est formé en conséquence afin que ces méthodes puissent être appliquées dans les institutions sociales et les écoles.

 

Coopérant·e

Charlotte Sidler
Spécialiste en sciences de l’environnement

E-Mail

Données essentielles

01.01.2016 - 31.12.2022
Cochabamba / Bolivie
Droits humains et démocratie

Faire un don

Projets en Bolivie

La balle est dans ton camp !

  • Reste régulièrement informé·e des postes de coopération à l’étranger
  • et de ce que vivent nos coopérant·e·s, et de l’impact de leur projet

S’INSCRIRE À LA NEWSLETTER