13 nouveaux coopérants (dont 3 romands) partent pour le Sud

Dix femmes et trois hommes se rendront bientôt en Amérique latine ou en Afrique en tant que coopérant-e-s COMUNDO afin de travailler avec nos organisations partenaires locales pour plus de justice sociale et de meilleures conditions de vie ; deux coopérant-e-s partiront avec leurs familles.

Prêt au départ - les nouveaux/nouvelles coopérant-e-s (de gauche à droite en haut) Thomas Paule, Linda Paule, Graziella Küttel, Nadège Piller, David Fuchs, Laura Florez, Janis Greminger, Harry Allmendinger, Roberta Bernasconi. Ci-dessous : Luisa Ottaviani, Jamaica Paule, Lukas Küttel, Cora Jüttemann, Lea Eichenberger, Ludovic Schorno, Isabelle Hürst (Photo : Marcel Kaufmann)
 
En juin 2019, les futur-e-s coopérant-e-s se sont préparé-e-s à leur engagement de trois ans ou à leur stage d'un an en Amérique latine et en Afrique en suivant une formation intensive de 3 semaines au siège de COMUNDO à Lucerne. Voici un premier aperçu des projets, vous trouverez d’ici peu les projets détaillés sur notre site internet.
 
Harry Allmendinger, 60 ans, économiste d'entreprise et spécialiste en environnement : Mise en place d'un label pour des revenus stables et durables pour les petits agriculteurs en Colombie
A partir de septembre 2019, Harry Allmendinger soutiendra la Corporación Vallenpaz, qui s'est engagée à renforcer et promouvoir l'agriculture durable dans les zones de conflit. Elle soutient les processus de certification qui attribuent des labels sociaux aux organisations agricoles présentes dans les zones de conflit. Sa motivaiton : "J'aimerais contribuer au développement régional après le processus de paix historique".
 
Roberta Bernasconi, 26 ans, économiste : Poursuite du développement de la formation des jeunes à l'informatique en Zambie
Computers For Zambian Schools (CFZS) travaille à la réduction de la fracture numérique en soutenant un enseignement à l’informatique dans les écoles rurales. Le contenu est préparé numériquement et peut être consulté de n'importe où. Roberta Bernasconi aide le personnel de l'organisation partenaire à développer des outils de suivi et d'évaluation appropriés. Sa motivaiton : "Par mon engagement, je souhaite contribuer à une société plus juste et plus solidaire".
 
Lea Eichenberger, 26 ans, Enseignante du primaire : Éducation de base pour les enfants et les jeunes en Zambie
Destiny Community School permet aux enfants défavorisés d'aller à l'école à Matero, un quartier pauvre de Lusaka. A partir d'août 2019, Lea Eichenberger aidera les enseignants à développer leurs compétences méthodologiques et didactiques. Sa motivaiton : "J'aimerais contribuer à donner aux enfants d'un pays marqué par la pauvreté la chance d'un avenir autodéterminé grâce à l'accès à une éducation durable".
 
Laura Florez, 30 ans, Diplômée en sciences sociales et en enseignement de l’art : Renforcement des processus communautaires et éducatifs en Colombie
La Fundación Espacios de Convivencia y Desarrollo Social (FUNDESCODES) soutient des processus de développement social à Buenaventura, en vue de la construction de la paix et du respect des droits humains. A partir de septembre 2019, Laura Florez accompagnera l'organisation dans la mise en place de formations et au travail de plaidoyer. Sa motivaiton : "Je me réjouis de cet échange de connaissances avec les communautés afro-colombiennes".
 
David Fuchs, 32 ans, gestionnaire de projet : Renforcement des droits des peuples autochtones d'Amazonie au Pérou
Le Centro Amazónico de Antropología y Aplicación Práctica (CAAAP) forme des dirigeant-e-s d'organisations autochtones à mener des activités de lobbying politique et à gérer les conflits socio-écologiques. A partir de septembre 2019, David Fuchs soutiendra CAAAP dans le domaine de la gestion de projet. Sa motivaiton : "Je me réjouis de travailler pour les droits de la population indigène en Amazonie".
 
Janis Greminger, 22 ans, Bachelor en Histoire et en Droit : Renforcement des droits à la santé sexuelle des femmes en Bolivie
Par le biais du plaidoyer, Católicas por el Derecho a Decidir (CDD) s'engage en faveur des droits sexuels, reproductifs et décisionnels des femmes. A partir d'août 2019, Janis Greminger soutiendra cette organisation partenaire dans la gestion des connaissances, la documentation et la communication. Sa motivaiton : "J'ai hâte de soutenir un engagement essentiel et significatif dans un pays fascinant".
 
Isabelle Hürst, 35 ans, enseignante et ethnologue : Amélioration de la formation des enseignants en Zambie
Impact Network offre aux enfants des zones rurales l'accès à l'éducation depuis 2009. Grâce à "eSchool 360", une plateforme d'éducation numérique, il est possible d'offrir une éducation rentable, de qualité et durable. A partir d'août 2019, Isabelle Hürst Impact Network soutiendra l'introduction de la technologie dans 35 autres écoles. Sa motivaiton : "J'ai hâte de partager mes connaissances pour développer des idées innovantes ensemble."
 
Cora Jüttemann, 36 ans, MAS en Management d’organisation à but non lucratif : Développement de programmes éducatifs en Zambie
Impact Network a développé la plateforme d'éducation numérique "eSchool 360" pour contrer l'inégalité dans l'éducation mondiale qui affecte de manière disproportionnée les enfants et les jeunes en Afrique rurale. Corina Jüttemann soutient stratégiquement l’organisation partenaire, notamment en matière de finances, de gestion du personnel et de collecte de données. Sa motivaiton : "J'espère contribuer au succès des activités d'Impact Network".
 
Graziella Küttel, 35 ans, économiste : Soutenir le développement des enfants et des jeunes grâce à la formation au cirque
Circus Zambia est une école sociale de cirque pour les jeunes défavorisés. A partir d'août 2019, Graziella Küttel soutiendra cette organisation partenaire dans les domaines financier, marketing, structurel et organisationnel. Elle part avec son mari et ses trois filles. Sa motivaiton : "Nous attendons avec impatience l'échange et l'apprentissage mutuel".
 
Luisa Ottaviani, 67 ans, enseignante en soutien pédagogique : Renforcement des enseignants en Zambie
L'école primaire de Pakachele permet aux enfants et aux jeunes défavorisés de fréquenter l'école. Depuis le début du mois de juillet 2019, Luisa Ottaviani aide les enseignants et le personnel à améliorer l’approche scolaire des élèves et à mieux intégrer les compétences pratiques telles que l'artisanat, le sport et le jardinage dans les leçons. Sa motivaiton : "Je crois en une éducation culturelle qui respecte à la fois les besoins et les particularités de chacun".
 
Thomas Paule, 52 ans, ergothérapeute et horticulteur : Intégration des personnes handicapées mentales au Kenya
L'Arche Kenya Trust gère deux maisons où les personnes ayant une déficience intellectuelle partagent leur vie avec des personnes sans déficience intellectuelle et travaillent ensemble pour façonner leur vie quotidienne. Dès octobre 2019, Thomas Paule formera les employés en ergothérapie. Il part avec sa femme et sa fille. Sa motivaiton : "J'aimerais mettre à profit de manière pertinente ma vaste expérience professionnelle".
 
Nadège Piller, 32 ans, économiste d'entreprise et spécialiste des communications : Renforcement des droits sexuels et reproductifs des femmes au Pérou
Les Católicas por el Derecho a Decidir (CDD) s'engagent pour la reconnaissance des femmes en tant que citoyennes égales et libres de décider de leur vie, de leur corps et de leur sexualité. Le CDD s'adresse spécifiquement aux décideurs/euses politiques et religieux/ses et aux prestataires de services de santé dans les institutions publiques. A partir de novembre 2019, Nadège Piller accompagnera l’organisation dans la communication et la gestion de projet. Sa motivaiton : "La promotion des droits des femmes me tient à cœur".
 
Ludovic Schorno, 27 ans, Agronome : Promotion de l'agriculture biologique et du développement rural durable au Nicaragua
L'Asociación para la Diversificación y el Desarrollo Agrícola Comunal (ADDAC) encourage la transformation durable des produits agricoles des petits producteurs/trices et les conseille sur les méthodes d'agriculture biologique. Ludovic Schorno soutient ADDAC dans l'analyse des besoins des agriculteurs/trices. Sa motivaiton : "Je me réjouis de travailler sur le terrain en contact direct avec les petits producteurs/trices".
 
Vous souhaitez soutenir le travail de nos coopérant-e-s ? Vous pouvez faire un don en ligne pour le projet de votre choix.
 

Inscrivez- vous à la newsletter

Rendez-nous visite sur notre page Facebook